Le « Miang Kham »

Le « Miang Kham » : zakouski thaï à déguster sans modération

       Le miang kham est la mise en bouche populaire traditionnelle thaïe. Cet apéritif léger qui met à l’honneur dans la simplicité les délices de la cuisine thaïe, est pourtant peu connu des visiteurs et peu consommé de façon régulière par les thaïs.

       Le miang kham traditionnel est une bouchée que chacun compose à son goût et qui revêt des saveurs et textures différentes suivant les ingrédients qu’il renferme. Miang signifie « plusieurs » et kham « bouchée ». Gingembre, cacahuètes, lamelles de citron, crevettes séchées, noix de coco râpée, poivre et piment, sont autant de condiments que renferme cette spécialité. Les ingrédients sont placés dans une feuille de bétel (arbuste grimpant), appelée bai cha pluu. Une sauce spéciale aigre-douce et piquante est versée par-dessus et le mélange est roulé dans la feuille. La bouchée est alors prête à être dégustée.

       Quelques exemples de miang kham : le miang guay teow est un mélange de porc et de crevettes roses roulés dans des feuilles de riz avec des cacahuètes et du piment. A tester impérativement, le miang kai à base de poulet, ou encore le miang kana pla tuna, feuille de choux farcie de thon, gingembre, échalotes, piment et citron. Les végétariens ne sont pas en reste avec le miang jae composé de tofu, noix de cajou, gingembre, échalotes et piments. Et pour terminer, avec sa saveur aigre-douce unique, le miang ngo, ramboutan frais farci de porc et d'épices moulues.

Source : Office National du Tourisme thaïlandais

miang-gam.jpg