Piments (Prik Khee Nuu)

พริก

La consommation de piment en Thaïlande est la plus élevée parmi tous les pays asiatiques et probablement au monde. Seules quelques régions de Chine (Hunan et Sichuan) et quelques régions indonésiennes en consomment encore plus…. La Thaïlande produit la seconde variété de piments les plus forts et les plus piquants au monde (après les habanero mexicains) et sont appelés Prik Khee Nuu, littéralement « crottes de souris »  faisant allusion à leur très petite taille. Qu’ils soient verts ou rouges, ces piments dégagent une force et une chaleur extraordinaires. La variété rouge est plus épicée et plus colorée mais manque un peu de goût tandis que la variété verte a un goût plus fruité et est (très) légèrement moins piquant. Inutile de dire que ces piments sont les préférés des Thaïlandais. 

Une récente étude réalisée à Bangkok (en 2005) indique qu’un restaurant typique thaï utilise environ 3,5 kilos de piments par jour pour environ 220 convives. Ce qui représente environ 16g de piments par plat.  Énorme. Mais en fait, la quantité de piments ingurgités est encore plus conséquente si on inclut ceux contenus dans les diverses pâtes de curry, pâtes de piments et les nombreuses sauces. Parmi les plats classiques de la cuisine thaïe qui contiennent le plus de piments frais et crus, les salades tiennent le haut du pavé : Som Tam (salade de papaye), Yam Neua (salade de bœuf), Yam Woon Sen (salade de vermicelles), etc. Les restaurants de Bangkok et des autres régions touristiques de Thaïlande qui reçoivent surtout des visiteurs et touristes étrangers limitent fortement cette dose de piments afin de ménagers les délicates papilles gustatives des Farangs (nom donné à tous les occidentaux). Le piment est employé sous beaucoup de formes dans la cuisine thaïe. Outre son utilisation comme condiment frais, consommé cru ou sauté, le piment se retrouve dans la plupart des pâtes de curry et autres Nam Prik. Il existe des dizaines de variétés de pâtes dans lesquels les piments sont combinés avec d’autres ingrédients tels que du tamarin, de l’ail, du sucre de palme, de la sauce de poisson, de la pâte de crevettes, des oignons, des échalotes, du galanga, des racines de coriandre, etc.  La plupart des sauces contiennent également une bonne part de piments et parmi celles-ci, les plus connues sont la Prik Nam Pla (piments et sauce de poisson) et la Nam Kim Kai (Sweet Chilli sauce). Pour bien préparer un Prik Nam Pla, il faut y mettre des piments rouges pour la couleur et des piments verts pour en augmenter le goût et les arômes. Les piments séchés sont utilisés soit en poudre soit entiers, la plupart du temps dans des plats sautés.

piment.jpg